[SAILING] Cas de chargements extrêmes : l’expertise croisière

GSea Design développe son expertise dans le secteur de la croisière. Un transfert de compétences logique des bateaux de course vers les bateaux de plaisance ? Pas vraiment. Si les deux catégories ont des similitudes sur photos, la comparaison s’arrête là dès lors qu’il s’agit de calculs de structure. Maeg, ingénieure, a travaillé huit ans au sein d’un organisme de certification des bateaux de plaisance, avant de mettre son expertise au service de GSea Design.

Sur l’eau, deux mondes parallèles se côtoient mais les passerelles tendent à se raréfier entre les voiliers de course au large et de croisière. Les premiers, prototypes, utilisent largement le carbone, se mettent à voler et visent toujours davantage de performance quitte à sacrifier totalement le confort. Les seconds, fabriqués en série, construit en sandwich verre, privilégient désormais tout ce dont la course au large s’est affranchie : une extrême stabilité, un équipement « mieux qu’à la maison », des ouvertures de plus en plus larges dans toutes les cloisons pour offrir des vues à 360°.
« Nous travaillons sur tout types de plateforme de croisière, monocoque mais aussi notamment sur des catamarans. Les cahiers des charges privilégient l’ergonomie et la structure doit s’adapter. Ils évoluent vers davantage d’ouvertures : des hublots partout, des baies vitrées. Ces bateaux sont dotés de cuisines équipées, de salles de bain et les cas de chargement étudiés sont extrêmes. Nous travaillons principalement sur les « déformés », assez importants en multicoque. Quand les coques travaillent, il faut que les baies vitrées continuent de se fermer correctement ! La raideur de la structure est primordiale. »

GSea Design utilise tous les règlements édités par les organismes de certification du type ICNN ou Bureau Véritas, avec lesquels les ingénieurs lorientais collaborent régulièrement pour affiner ces textes.

En parallèle des monocoques et multicoques « classique », une nouvelle catégorie de bateaux dits « croisière » voit le jour. GSea Design s’est notamment impliqué dans les études des bateaux rapides à foils comme le « Foiler » construit par le chantier ENATA ainsi que les fameuses Sea Bubbles !